La nutrition à son niveau supérieur

ALS / SLA : les premiers résultats de l’étude de Duke

Le Dr Rick Bedlack, neurologue au sein de l’université de Duke,  accompagne des patients atteints de SLA depuis plus de 16 ans. En faisant de la veille informatique, il se rapproche de patients ayant vu des améliorations dans leur état, ce qu’il appelle “ une inversion” de la maladie, pour étudier les facteurs communs de ces patients.

Sur la base de ces analyses, il a ainsi mis au point le programme RDIS (Reproduction des Invertions SLA): pendant 1 an, 50 patients vont se supplémenter avec les produits de nutrition Reliv, et notamment avec ceux contenant de la Lunasine. Vous pouvez retrouver les détails du protocole par ici.

 

Vous trouverez ci-dessous une traduction du message donné par le Dr Richard Bedlack lors de la présentation des résultats préliminaires de l’essai clinique virtuel Lunasin-ALS donnée pendant le Symposium international sur la maladie du neurone moteur à Dublin en Irlande.

« Selon les compilations des données faite sur PatientsLikeMe, environ 18% des participants à l’essai ont signalé une efficacité modérée et légère du régime « lunasine » à la moitié du point de l’étude. Des chercheurs du MassGeneral Institute of Neurodegenerative Diseases / Harvard Medical School ont de leur côté montré que des modifications significatives des biomarqueurs épigénétiques (modifications des histones) avaient déjà été observées chez les participants à l’essai après un mois de traitement avec la lunasine.

Il s’agit d’une étude clinique d’un premier type qui étudie l’efficacité d’un schéma de suppléments nutritionnels dans le traitement d’une maladie neurodégénérative intraitable, en associant causalement ses effets aux modifications épigénétiques et aux changements différentiels dans l’expression des gènes. »

15492100_1190784920958423_2449092843257359529_n

 

 

Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *