La nutrition à son niveau supérieur

Lunasine et Athérosclérose

La lunasine prévient l’initiation et la progression de l’athérosclérose.*

Des chercheurs de la China Pharmaceutical University de Nanjing, en Chine, ont montré que la lunasine pouvait empêcher l’initiation et la progression de l’athérosclérose (le durcissement et le rétrécissement des artères, principale cause des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des maladies cardiovasculaires.)

À l’aide d’expériences de culture cellulaire, il a été montré que la lunasine réduisait les lésions induites par le stress oxydatif dans les artères en régulant l’expression de gènes qui inhibent l’apoptose (la mort cellulaire) dépendante de la mitochondrie afin d’empêcher le déclenchement de la formation de plaque.

En utilisant le modèle de souris cardiovasculaire ApoE – / -, les chercheurs chinois ont également montré que la lunasine pouvait inhiber la progression de la plaque athérosclérotique en augmentant l’expression de l’hème oxygenase-1, une enzyme qui réduit les dommages vasculaires dans les artères dus aux espèces d’oxygène radicalaire (ROS) généré par le stress oxydatif.

Cette étude fournit un autre exemple d’un nombre croissant de publications de recherche récentes démontrant le pouvoir de l’épigénétique nutritionnelle, en particulier le potentiel préventif et thérapeutique de la lunasine contre les principales maladies chroniques dégénératives non transmissibles.

 

*Athérosclérose: maladie dans laquelle les artères sont plus ou moins obstruées par des plaques qui contiennent du cholestérol, des lipides et des débris.

Source:
Lien de l’étude

 

Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *